Definition de la geobiologie naturelle

La géobiologie naturelle est une discipline qui permet de dresser une cartographie des éléments sous et sur la surface de n'importe quel lieu de vie.

Le géobiologue détient différents outils qui lui permettent de détecter les différentes sources géopathogènes souterraines telles que les cours d'eau souterrains, les failles sèches et humides, les cavités souterraines, les nappes phréatiques etc.

Les anciens ont eu consience de leur caractère dévitalisant et prenaient soin de faire appel à un sourcier afin d'éviter de séjourner au dessus ou à leurs abords.

A titre d'information, en France on trouve un cours d'eau souterrain tous les cinq mètres, certaines régions comme la Bretagne détiennent des "records" avec une moyenne d'un cours d'eau souterrain tous les trois mètres.

Fort heureusement pour les bretons, le caractère géobiopathogène diffère selon les caractéristiques de chaque cours d'eau (profondeur, débit, largeur, cumuls ou croisements de veines d'eau etc).

Suite à cette topographie souterraine le géobiologue s'applique à réaliser une détection de surface afin de repérer d'autres phénomènes naturels appelés réseaux géomagnétiques.

C'est à partir de 1937 que la science et plus particulièrement le Dr Peyré expose ses travaux sur le sujet. Puis les découvertes se succèdent avec le Dr Hartmann et le Dr Curry (respectivement en 1950 et 1952). Avec les récentes avancées en physique quantique, la géobiologie et la biophysique convergent vers une même résultante ; ces flux d'origine géomagnétique sont présents depuis la nuit des temps.

Explications sur l'origine des réseaux géomagnétiques

Il convient donc de les repérer afin de déceller leurs positions dans le lieu de vie. Ensuite le géobiologue prendra soin de déterminer leurs caractéristiques (typologie, polarité + ou -, niveau 1, 2, 3..., croisements très nocifs également nommés point(s) étoile(s) dans la profession).

Une grande partie de ces réseaux sont polarisés (alternance de lignes + et -) et ont différents niveaux d'intensité, le géobiologue conviendra d'indiquer aux habitants ou à l'exploitant de la surface les zones dévitalisantes mais aussi et surtout les zones ressourçantes pour l'organisme et comment profiter de cette dualité.

Le géobiologue a donc de multiples rôles, de la prévention à la préconisation en passant par le conseil et surtout l'échange avec l'ensemble des personnes vivants sur place, lorsque les circonstances et les conditions s'y prêtent.

Il va également de soi que les pièces à privilégier sont celles dans lesquelles nous passons le plus de temps. Une question : Avez-vous déjà calculé la proportion temporelle passée dans chacune des pièces de votre lieu de vie?

La chambre semble être le résultat commun à la majeure partie des lecteurs...